Skip to main content

La dignité, santé et sécurité des Burkinabè est une priorité pour le gouvernement du nouveau Président mais aussi pour sa femme qui s'est engagée dans la campagne « FASOTOILETTES 2017 ».

Banderole

IRC et ses partenaires le disent depuis longtemps ; pour réaliser l'objectif de l'assainissement pour tous au plus tard en 2030 (ODD 6-2), il faut l'engagement de tous, du plus haut niveau jusqu'à la participation active des citoyens à la base. Nous nous souvenons tous que le Président du Faso a fait de l'eau et de l'assainissement une des thématiques prioritaires de sa campagne électorale et depuis son élection le Gouvernement ne cesse de montrer son engagement envers la question de l'assainissement et renforce le travail des ONG en appelant à tous les citoyens de s'impliquer.

Et ce 23 janvier, c'est l'Epouse du Président du Faso, Madame Sika Kaboré, qui a emboité le pas en montrant l'importance qu'elle accorde à ce sujet en se joignant comme acteur partenaire de la campagne de solidarité citoyenne pour l'accès aux toilettes, FASOTOILETTES 2017 et en présidant la cérémonie de lancement en tant que marraine.

Cérémonie de lancement

Initiée par IRC Burkina et en collaboration avec la Direction Générale de l'Assainissement du Ministère de l'Eau et de l'Assainissement, les ONG WaterAid et Eau Vive Internationale ainsi que la Fondation Kimi, cette campagne appelle les citoyens burkinabè à s'entraider dans la solidarité pour que tous les Burkinabè puissent bénéficier d'infrastructures d'assainissement décentes. En effet, au Burkina, 9.3 millions de personnes défèque encore au quotidien dans la nature. 70% des lits des hôpitaux sont occupés par des malades victimes de manque d'assainissement et chaque jour, 4.8 millions de femmes risquent leur sécurité, leur dignité et leur santé car elles sont contraintes à s'isoler dans la nature pour satisfaire un besoin naturel. Cette situation est inacceptable et affligeante. C'est Madame Sika Kaboré qui l'a souligné dans son discours de lancement « Se soulager est un besoin primaire de tout être humain... je suis profondément révoltée quand je pense aux femmes qui sont obligées d'attendre l'obscurité de la nuit pour pouvoir laisser libre cours à leurs besoins ». En effet, nous devrions tous être révoltées et nous mobiliser pour faire en sorte que cette situation change.

Cérémonie de lancement

Cette campagne est appuyée par l'artiste chanteur très connu et apprécié au Burkina et dans le monde, Sana Bob, ambassadeur artistique de la campagne. Il a même composé une chanson qui dénonce l'attentisme des Burkinabè vis-à-vis de l'aide extérieur en disant « on ne peut pas mendier pour manger et encore mendier pour les toilettes ! Où est alors notre dignité de burkinabè ? ». La Marraine y a rajouté sa voix en rappelant que « La solidarité est un socle qui fonde notre vie en société. A ce titre, je voudrais susciter chez vous un grand élan de solidarité familiale qui fera date dans l'histoire de notre pays à travers la construction de toilettes au profit de nos proches et dans toutes les localités où il y a une vie humaine ». Pour encourager les Burkinabè à s'engager, une Tombola nationale est initiée pour récompenser les efforts des citoyens solidaires. Les modalités seront communiquées ultérieurement.

Sana Bob

Cette initiative louable fût largement rapportée et relayée dans la presse burkinabè à travers plus de 15 sites et journaux d'informations. Ci joints les liens de quelques articles produits ainsi que dans les documents de projet joints.