Skip to main content

Cette note de synthèse a pour but de mettre en avant et de promouvoir un concept crucial pour garantir le fonctionnement continu des services d’approvisionnement en eau potable, d’hygiène et d’assainissement (AEPHA). Elle explique l’importance de la collecte, de l’analyse et de la budgétisation des dépenses de renouvellement et de réhabilitation, ainsi que leur relation [...]

Cette note de synthèse a pour but de mettre en avant et de promouvoir un concept crucial pour garantir le fonctionnement continu des services d’approvisionnement en eau potable, d’hygiène et d’assainissement (AEPHA). Elle explique l’importance de la collecte, de l’analyse et de la budgétisation des dépenses de renouvellement et de réhabilitation, ainsi que leur relation avec les dépenses d’investissement et les dépenses de fonctionnement et d’entretien courant.

La bonne compréhension et l’utilisation de ces notions a pour objectif d’attirer l’attention des planificateurs, des bailleurs de fonds, des gestionnaires de service, des régulateurs et des usagers sur l’ensemble des dépenses permettant d’assurer un service efficace et durable, sachant qu’en général, l’attention se focalise sur la construction de nouveaux équipements.Cette note de synthèse explicite les différences entre les dépenses de renouvellement et de réhabilitation et celles d’investissement ou de fonctionnement et d’entretien courant. Elle expose aussi les raisons pour lesquelles il est utile d’examiner ces différentes catégories de dépenses et évoque quelques-unes des difficultés liées à la collecte et à l’utilisation de ces données.

Par : Dr Richard Franceys (Cranfield University), Dr Christelle Pezon (IRC Centre International de l’Eau et l’Assainissement).

Août 2010 (Traduction Mars 20)

Télécharger le document ici :