Skip to main content

Locations

Démarrage effectif des travaux de terrain du projet SWSD financé par la Fondation Conrad N. Hilton au Ghana

Publié le: 09/11/2011

Le projet intitulé « Sustainability of Water Services Delivery – SWSD in Great Afram Plains au Ghana » est financé par la Fondation Conrad N. Hilton. Son lancement, qui a eu lieu à Accra du 27 juin au 2 juillet 2011, avait débouché sur la validation de la méthodologie générale de mise en œuvre, l'ébauche des outils de collecte des données, l'identification des acteurs locaux à impliquer et la planification des activités à mener.

Ce projet rentre cette semaine dans sa phase pratique de mise en œuvre avec la formation de 25 représentants des acteurs locaux (structures déconcentrées de l’Etat, Municipalité des localités concernées, ONG et projets) qui doivent assurer la supervision et la coordination de la collecte des données sur le terrain. Le regroupement de ces acteurs à Kumasi les 4 et 5 août 2011 a pour objectifs de :

  1. cerner les paramètres liés à la durabilité des services d’eau dans les communautés de la région ciblée par le projet,
  2. valider les outils de collecte des données sur le terrain,
  3. partager l’approche de mise en œuvre sur le terrain après la formation des enquêteurs sur le terrain,
  4. comprendre le fonctionnement et l’utilisation de l’outil numérique de collecte des données (à partir d’un téléphone doté d’un logiciel appelé Androïde).

L’androïde est un logiciel de collecte intégrée des métadonnées de formats divers (texte, photo, GPS). Ces données sont directement transmises, depuis le terrain, dans un serveur qui procède à leurs analyses instantanées, permettant ainsi de visualiser en temps réel les actions en cours sur le terrain (Field Level Operation Watch – FLOW). L’usage de cet outil permet ainsi d’économiser en impression des fiches d’enquête et surtout de gagner en temps (plus de saisie des fiches après enquête, plus d’analyse des données, etc.). Gallatin (qui développe l’outil FLOW) et Water for People (qui a été impliqué dans la mise en œuvre des points d’eau dans la région du projet) sont les deux partenaires techniques du Centre africain de l’eau potable et de l’assainissement (CREPA) qui assurent le soutien technique dans la compréhension de cet outil.

Les participants à cette session de formation devront former les 100 enquêteurs locaux qui auront la charge de parcourir pendant deux semaines, les 1 000 communautés (villages) de la région de Great Afram Plains au Ghana.

Diakité Adama (diakite.adama@reseaucrepa.org)