Skip to main content

Gestion de la pénurie d’eau à Dakar : les médias traquent les mensonges

Publié le: 01/10/2013

Le déficit de communication notée dans la gestion de la crise n’a pas échappé aux différents quotidiens. Déjà dans les parutions du 18 septembre, nombreux sont ceux qui sont revenus sur les différentes déclarations des autorités.

Dans un commentaire Le Quotidien titre « L’Etat et la SDE dans un tuyau de mensonges », ceci en faisant référence à la sortie du ministre de l’hydraulique Pape Diouf et du directeur de la SDE Mamadou Dia. Des promesses de retour à la normale non tenues, incite Le Populaire à pousser la SDE dans les eaux « La SDE se noie dans des délais sans cesse différés ».

Revenant sur la date du mercredi 18 septembre annoncée par le directeur de la Sénégalaise des Eaux (SDE), Sud quotidien se montre pessimiste. « Espérons que ce mercredi sera bon pour ces enfants assoiffés depuis 6 jours », se veut prudent le journal.

Pendant ce temps, le canard du groupe futurs médias, s’indigne du comportement des autorités. « Les pouvoirs publics, les partis politiques, les syndicats… s’emmurent dans un silence complice, en attente d’être interpellés pour verser dans la littérature. Et le gouvernement de reconnaître les dégâts causés par cette situation six jours après l’enfer vécu par les populations auxquelles il manifeste sa solidarité, note-t-il.

Presque une semaine sans eau, les conséquences commencent à se faire sentir, les journaux en parlent « Les populations les plus démunies vivent l’enfer et se ruent vers les puits et autres pompes Diambars avec tous les risques qu’ils encourent. Les plus aisés risquent de se retrouver dans le trou car les sommes dépensées dans l’achat d’eau minérale sont énormes. Les structures hospitalières sont les plus touchées. Les malades ou leurs accompagnants sont obligés de venir avec leurs bouteilles d’eau pour les besoins de leurs soins », argue le quotidien du groupe Futurs médias dans sa livraison du 18 septembre.

Au moment ou la population dakaroise espère voir le bout du tunnel, une autre fuite est signalée « Après 6 jours de dèche hydrique dans la capitale, le retour à la normale n’a duré que le temps de le dire. Une nouvelle fuite d’eau est survenue, cette fois à l’usine de Keur Momar Sarr, à Louga, selon le directeur général de la Sénégalaise des eaux (SDE) » annonce Sud Quotidien.

Le journal ironise « L’eau fuit de partout sauf des robinets ». Le Soleil embouche la même trompette « Dakar boit la soif, la capitale est encore privée d’eau depuis hier soir. L’usine de Keur Momar Sarr a connu une fuite selon le directeur général de la SDE », note dans sa parution du 21 septembre.

Las d’attendre, les populations descendent dans la rue pour exprimer leur ras-le-bol. « En attendant ce retour à la normale, « l’eau est source de colère », affiche à sa Une Le Quotidien, faisant état de la colère exprimée par le collectif des imams de Guédiawaye et le Mouvement "Y’en a marre" à propos de la persistance de la pénurie de liquide précieux à Dakar.

Le 25 septembre, Le Quotidien barre sa Une avec « Eau rage !», pour rendre compte des manifestations violentes à Dakar contre la pénurie d’eau. « Le ton monte d’un cran », affiche Sud Quotidien, les populations disjonctent, Mimi Touré menace et Macky Sall pique une colère noire ».

Selon L’Observateur Le Populaire, « la colère explose dans la rue». Conséquence : « Macky Sall écourte son séjour aux Etats-Unis pour reprendre les choses en main ». Pendant ce temps le Premier ministre Aminata Touré rend visite aux ouvriers de Keur Momar Sarr pour s’enquérir de l’état d’avancement des travaux.

Le 27 septembre Le Quotidien affiche à sa une « L’eau-erreur !» pour revenir sur l’accident de Keur Momar Sarr ou six ouvriers se sont blessés. Faisant état de cet incident, Le Populaire titre : « Le tuyau de malheur explose ». Pour L’Observateur, « l’espoir s’est noyé ».

Le 28 septembre les quotidiens sont revenus sur le déplacement du président Macky Sall, à l’usine de Keur Momar Sarr. Ses propos ont étés relayés par la totalité des journaux qui annoncent une gratuité de la facture d’eau pour ce mois de septembre.

Source : SudOnline, 30/9/2013

Nouvelle analogue :