Skip to main content

Je vote pour celui qui me promet de l’eau : IRC félicite le Président Roch Kaboré

Publié le: 17/12/2015

A l’issue de 4 mois de plaidoyer pour hisser l’accès à l’eau potable et à l’assainissement au rang des priorités des candidats aux élections politiques, IRC se réjouit du choix du peuple burkinabè et félicite le nouveau Président du Faso, son Excellence Roch Marc Christian Kaboré.

Il n’y a aucun doute que plusieurs candidats ont été attentifs et réactifs à l’appel du peuple dont IRC et ses partenaires (Conseil national des organisations de la société civile, Centre de suivi et d’analyses citoyens des politiques publiques, Conseil des femmes du Burkina, Mouvement du 31 octobre, Lefaso.net, Fasozine, Burkina24, RTB, Radio Oméga) ont été les porte-voix auprès des responsables politiques. Les résultats de ce plaidoyer sont éloquents. L’examen des programmes de développement des principaux candidats permet d’observer la prise en compte de l’eau dans les priorités de développement. Le candidat Kaboré, grand vainqueur des élections présidentielles, avait bien répondu à l’appel à travers plusieurs engagements destinés à « Répondre aux besoins en eau potable et favoriser un cadre de vie sain ». En effet, le candidat s’est engagé à la réalisation de sa vision « zéro corvée d’eau » par l’atteinte du taux d’accès à l’eau potable de 100% en milieu urbain et rural. Le candidat s’est également engagé à ce qu’au moins 80% de la population urbaine et 50% de la population rurale aient accès aux services et infrastructures adéquates d’assainissement.

Poster pour les élections présidentielles burkinabé

La population burkinabè qui dans sa majorité a identifié l’eau comme un besoin prioritaire et a obtenu au cours de la transition démocratique, la reconnaissance des droits humains à l’eau et à l’assainissement dans la constitution, peut donc se réjouir de la victoire de M. Kaboré. Pour IRC et ses partenaires, les réponses du candidat Kaboré à leurs appels ne sauraient être traitées comme des « promesses politiques qui n’engagent que ceux qui y croient ». Dans le contexte burkinabè de mobilisation démocratique populaire post-insurrectionnelle, les réponses du candidat Kaboré sont des engagements politiques dont la société civile assurera la veille et le suivi de la mise en œuvre tout au long de son mandat politique. Il y a de la crédibilité et de la pertinence de l’exercice démocratique dans un Etat de droit, avec des autorités tenues au respect de leurs engagements vis-à-vis des citoyens.

IRC souhaite au nouveau Président du Faso, son Excellence Roch Marc Christian Kaboré, plein succès dans la mise en œuvre de ses engagements pour l’eau potable et l’assainissement au cours de son mandat. En sa qualité de centre d’expertise, IRC continuera à apporter au gouvernement burkinabè, son assistance technique par la recherche et la mise en œuvre des solutions politiques, stratégiques et opérationnelles pour l’accès universel et permanent à l’eau potable et à l’assainissement. En sa qualité d’acteur militant de la société civile, IRC continuera la veille, le contrôle et l’interpellation des autorités politiques et publiques, en collaboration avec tous les acteurs soucieux des droits humains à l’eau et à l’assainissement, désormais consacrés par la constitution du Burkina Faso.

IRC Burkina
Pour plus d’information, prière contacter:
Célestin Badolo,
Chargé de communication et de plaidoyer
badolo@ircwash.org