Skip to main content

Le gouvernement s’emploie sans relâche pour un meilleur accès à l’hygiène améliorée

Publié le: 22/08/2013

Le Ghana doit réduire de moitié le nombre de personnes sans accès à l’hygiène de base pour atteindre les Objectifs Millénaire de Développement (OMD) sur l’hygiène d’ici 2015, a indiqué M. Akwasi Oppong-Fosu, ministre du gouvernement local et le développement rural. Les données indiquent que seul 15 pour cent de Ghanéens ont accès à l’hygiène […
Photo: Ghana News Agency

Les données indiquent que seul 15 pour cent de Ghanéens ont accès à l’hygiène améliorée actuellement.

M. Baba Jamal, Secrétaire d’état,  a dit dans un discours lu au nom de M. Oppong-Fosu, que le gouvernement s’est engagé dans la  réalisation des OMD, ce qui exige du pays de réduire de moitié d’ici 2015 la proportion de la population n’ayant pas accès à l’eau à l’hygiène améliorée.

Ce discours a été donné  le 12 août  lors du lancement de l’approche « Assainissement total piloté par la communauté » (ATPC) en milieu rural dans la région orientale et à  Brong Ahafo à Suhum.

Il a aussi indiqué que le ministère avait signé en juillet 2013 un protocole d’accord avec des agences de financement basées sur des résultats pour la provision d’hygiène au niveau communautaire.

Ces agences de financement (en anglais RBF) sont composées de six organisations basées dans la communauté avec le mandat de mettre en application l’approche « Assainissement total piloté par la communauté » (CLTS) afin d’améliorer l’hygiène et l’assainissement au niveau de district.

M. Oppong-Fosu a ajouté que les CLTS sont impliqués dans la mobilisation des communautés pour éliminer complètement la défécation à l’air libre et pour la construction de latrines. «  Le ministère avait adopté le programme de CLTS comme stratégie nationale et a été mis en œuvre dans cinq régions à savoir la zone du Nord-Est, du Nord- Ouest, la région Centrale et la région de la Volta. Le lancement du programme dans la région orientale et à Brong Ahafo était très opportun parce que l’hygiène exige des actions urgentes et collectives afin de progresser dans l’atteinte des objectifs du Millénaire ».

Il a noté que les conditions d’hygiène dans le pays se sont détériorées avec l’augmentation des morbidités et des mortalités associées au manque d’hygiène parmi les enfants de moins de cinq ans qui sont les plus vulnérables. Le gouvernement considère que  l’hygiène est  l’une de priorités à aborder puisqu’une hygiène améliorée est essentielle pour le développement socio-économique du pays.

Selon M. Naa Lenason Demedeme, directeur de santé environnementale et hygiène au MLGRD, les CLTS sont impliqués dans les communautés pour l’élimination complète de la défécation ouverte et pour faciliter la construction des latrines. Grâce à cette implication les membres de la communauté sont motivés pour agir et changer les mauvaises pratiques d’hygiène.

M. David Duncan, chef de WASH à UNICEF Ghana a assuré le financement du projet d’amélioration de l’hygiène afin d’atteindre les OMDS concernant l’hygiène.

Source en anglais: Ghana News Agency,  13 Août 2013.

Nouvelles analogues :

  • L’eau et l’assainissement en Afrique de l’Ouest journalistes Network, Août 2013
  • Water Service that last (Blog), 2012.