Skip to main content

Locations

Tags

Sénégal : Accès à l’eau et à l’assainissement. 269 millions de FCfa pour les quartiers périphériques de Louga

Publié le: 01/11/2013

La commune de Louga a bénéficié d’un financement de 269 millions de francs Cfa de l’Association internationale des maires francophones et d’autres partenaires pour l’assainissement et la gestion durable des ressources en eau de ces quartiers.

Le projet a été lancé mardi. Il permettra à 18 000 habitants des zones périphériques de disposer de robinets, de latrines et de dispositifs de lave-mains.

L’objectif du projet, financé en grande partie par l’Association internationale des maires francophones (Aimf), la ville de Millau et l’Agence de l’eau Adour-Garonne, est de contribuer aux efforts de la commune de Louga visant à améliorer les conditions d’existence et l’environnement des populations défavorisées dans les quartiers périphériques. « Le projet vise globalement la satisfaction de la demande sociale des populations démunies situées dans les quartiers périphériques de la ville et qui sont faiblement desservies par les réseaux actuels d’eau potable et d’assainissement », précise Aminata Mbengue Ndiaye, maire de Louga.

La commune de Louga a bénéficié d’un financement de 269 millions de francs Cfa de l’Association internationale des maires francophones et d’autres partenaires pour l’assainissement et la gestion durable des ressources en eau de ces quartiers.

Le projet a été lancé mardi. Il permettra à 18 000 habitants des zones périphériques de disposer de robinets, de latrines et de dispositifs de lave-mains.

L’objectif du projet, financé en grande partie par l’Association internationale des maires francophones (Aimf), la ville de Millau et l’Agence de l’eau Adour-Garonne, est de contribuer aux efforts de la commune de Louga visant à améliorer les conditions d’existence et l’environnement des populations défavorisées dans les quartiers périphériques. « Le projet vise globalement la satisfaction de la demande sociale des populations démunies situées dans les quartiers périphériques de la ville et qui sont faiblement desservies par les réseaux actuels d’eau potable et d’assainissement », précise Aminata Mbengue Ndiaye, maire de Louga.

Le projet comporte trois volets  :

  • Le premier, c’est l’amélioration de la qualité de la desserte et du niveau de couverture des besoins en ouvrages et infrastructures d’accès à l’eau potable.
  • Le deuxième vise l’amélioration de l’accès à l’assainissement par l’installation d’infrastructures appropriées dans les quartiers périphériques.
  • Le dernier volet concerne l’implication et le renforcement des capacités des acteurs et des services de la commune.

Concernant les actions à mener, on peut noter la réalisation de 18 kilomètres de réseau d’eau potable permettant de favoriser la proximité de 1764 ménages de la commune avec le service d’eau potable ; ce qui représente une population estimée à 17424 habitants. Aussi, 500 branchements d’eau potable ainsi que 30 autres dans les infrastructures publiques comme les écoles, les mosquées et les dispensaires permettront à plus de 4 500 personnes d’accéder au service de l’eau.

Dans le domaine de l’assainissement, 100 latrines et 200 bacs à laver, puisards et lave-mains sont réalisés au profit de 1 800 personnes dans les quartiers périphériques. « C’est un projet d’une dimension sociale extrêmement importante pour la municipalité qui veux prendre en charge des préoccupations aussi essentielles que prioritaires que sont l’accès à l’eau et à l’assainissement pour ces milliers de personnes installées en périphérie de la ville où les services sociaux de base n’étaient pas encore disponibles », confie le maire Aminata Mbengue Ndiaye.

Au-delà de l’amélioration de la qualité de la déserte en eau et de l’accès à l’assainissement, le projet va aussi renforcer les capacités des acteurs et des services de la commune. De l’avis du secrétaire permanent de l’Aimf Pierre Ballet, le projet dont le coût est estimé à 269 millions de francs CFA, est une véritable demande sociale.

Source : Le soleil online, 31 Octobre de 2013.

Nouvelle analogue : Répercussion d’un projet sénégalo-coréen : 50 000 vont accéder à l’eau potable, E-Sources Nouvelles, 19 août 2013