Skip to main content

Locations

Tags

Semaine de l’eau africaine 2012

Publié le: 04/05/2012

Retour en 2010, un groupe de chercheurs de haut niveau dans le domaine de l’eau et des dignitaires du Moyen-Orient s’étaient réunis en Suisse pour trouver des solutions pour faire la “paix de l’eau”. La diplomatie fonctionne avec lenteur mais …

Retour en 2010, un groupe de chercheurs de haut niveau dans le domaine de l’eau et des dignitaires du Moyen-Orient s’étaient réunis en Suisse pour trouver des solutions pour faire la “paix de l’eau”. La diplomatie fonctionne avec lenteur mais un nouveau groupe de ministres et personnalités de la région se sont entendus sur une coopération à long terme dans le domaine de l’eau.

Présidé par le prince de Jordanie, Hassan bin Talal, le groupe espère transformer l’eau en instrument de coopération entre les nations avec leurs propres problèmes internes, problèmes qui pourraient s’aggraver avec des pénuries d’eau plus importantes. Ces pays sont l’Irak, la Jordanie, le Liban, la Syrie et la Turquie.

Le groupe a été lancé à Amman le 10 avril 2012 avec notamment Yasar Yakis, ancien ministre turc des affaires étrangères, et Mohammad Chatah, ancien ministre libanais des finances.  D’autres personnalités d’Irak et de Syrie les rejoindront plus tard. Le groupe est soutenu par le gouvernement suisse, en coopération avec le “Strategic Foresight Group”, un think tank basé à Mumbai.

Selon le “Strategic Foresight Group“, ce groupe de haut niveau a été formé sur la base du rapport Blue Peace (2011), publié en 2010, peu de temps après la réunion en Suisse. Le Groupe analyse les dangers résultant de l’épuisement des ressources en eau et le rapport suggère qu’un mécanisme spécial soit créé pour une gestion durable des ressources en eau entre ces cinq pays.

Ce qui est recommandé, entre autres mesures, est l’échange et l’étalonnage de données hydrométriques ainsi que le développement et la diffusion de nouvelles technologies.

Visitez le site web du SEMIDE pour en savoir plus.