Skip to main content

Séminaire international sur le suivi-évaluation en Afrique de l'ouest

Publié le: 28/04/2014

Juste Nansi, directeur pays d'IRC Burkina Faso, nous parle du séminaire international sur le suivi-évaluation qui s'est tenu pendant la deuxième semaine d'avril à Ouagadougou.

Il fait 40°C à l'ombre à Ouagadougou – pas vraiment un temps idéal pour participer à un séminaire international sur le suivi-évaluation en AEPHA. Néanmoins, celui-ci a accueilli plus de 200 participants pendant la deuxième semaine d'avril 2014 – alors que plus de 500 personnes auraient voulu être présentes. Le séminaire était organisé par IRC Burkina Faso et pS-Eau. Nous avons demandé à Juste Nansi, directeur pays d'IRC, ce qu'il retenait de cette activité.

Quel est le principal message à retenir de ce séminaire ?

Le suivi-évaluation des services d'AEPHA au niveau municipal en est encore à ses premiers pas dans la plupart des expériences partagées lors du séminaire. Le séminaire a confirmé – s'il en était besoin – qu'il est impossible de gérer convenablement ou d'améliorer les services sans se fonder sur un ensemble bien défini d'indicateurs de performance et sur un système de suivi judicieux, qui mesure les progrès et motive les décisions. C'est pourquoi une piste importante pour les prochaines années consiste à soutenir les municipalités dans le développement de systèmes de suivi-évaluation adéquats – un rôle qui leur incombe – en incorporant ces systèmes dans les stratégies post-ODM.

C'est pourquoi une piste importante pour les prochaines années consiste à soutenir les municipalités dans le développement de systèmes de suivi-évaluation adéquats – un rôle qui leur incombe – en incorporant ces systèmes dans les stratégies post-ODM.

Le séminaire a exposé une vaste palette d'expériences concrètes provenant d'un peu partout en Afrique, qui devraient aider les acteurs du secteur à mettre en place ou à améliorer le suivi-évaluation des services d'AEPA au niveau local.

Comment le séminaire a-t-il contribué à la mission d'IRC Burkina Faso ?

Une partie de notre mission est d'encourager les acteurs de l'AEPHA à apprendre les uns des autres et à s'adapter aux besoins réels du secteur. IRC veut leur permettre de s'informer sur les problématiques et solutions liées à la fourniture de « services d'AEPHA pérennes et universels ».

Pour IRC Burkina Faso, le séminaire a été une plateforme de partage et d'apprentissage sur les questions de suivi-évaluation à l'échelle locale. Il est indispensable d'impliquer les acteurs locaux si l'on veut vraiment résoudre les questions cruciales, comme la qualité des services fournis aux populations, la pérennité, l'accès universel etc.

Le séminaire a par ailleurs permis à IRC de partager avec une audience internationale les résultats de son travail de développement et de mise en œuvre du suivi-évaluation de services ruraux d'AEPHA dans les communes d'Arbinda et Gorgadji. Depuis huit mois, IRC Burkina Faso y dirige une expérience de suivi-évaluation fondé sur des indicateurs de performances des services, qui vise à développer des solutions adaptées pour la collecte de données, leur analyse et leur exploitation dans les processus décisionnels municipaux. Cette expérimentation doit aboutir à un document-cadre de suivi-évaluation communal des services d'eau potable qui doit être adopté prochainement par le ministère de l'Eau puis appliqué au reste du pays. Il était essentiel pour IRC comme pour les autorités burkinabè de partager cette initiative avec une audience internationale et de l'affiner sur la base des expériences réalisées dans d'autres pays.

Comme la plupart des participants venaient d'Afrique de l'Ouest francophone, le séminaire était aussi pour IRC l'occasion de partager avec eux les leçons apprises dans le cadre de son propre travail au Burkina Faso, de les sensibiliser indirectement aux problématiques, et de leur proposer des solutions pour promouvoir chez eux aussi, « des services d'AEPHA pérennes et universels ».

L'événement a permis aux partenaires d'IRC au Burkina Faso – municipalités, agences régionales et nationales – qui tous ont fait le vœu d'améliorer leur suivi-évaluation, d'apprendre des expériences à l'étranger.

Comment, d'après vous, la nouvelle identité et le nouveau site Web d'IRC aideront l'organisation au Burkina Faso, notamment en matière de suivi-évaluation ?

Depuis 2012, le programme et les activités d'IRC Burkina Faso transposent en pratique la nouvelle vision globale et la nouvelle mission d'IRC. Aussi, au Burkina, IRC s'est positionné au sein du secteur de l'AEPA comme catalyseur de changement, pour accélérer le développement, la mise en œuvre et le partage de solutions visant à développer des services pérennes d'AEPHA pour tous d'ici 2030.

La nouvelle identité et le nouveau site web d'IRC permettront à sa délégation au Burkina Faso d'harmoniser la position globale d'IRC avec le discours du personnel et les opérations en cours dans ce pays, et de communiquer de façon plus efficace, plus cohérente, à travers des outils et canaux de diffusion plus appropriés. Notre nouvelle identité nous donne l'occasion de renforcer la position d'IRC au sein du secteur, de réaffirmer notre vision et notre mission, et de mobiliser toutes les parties impliquées en utilisant les outils de communication et d'information les plus judicieux.

Source : Article en anglais

 

 

Liens utiles